16.5 C
Paris
lundi, septembre 27, 2021
spot_img
Plus

    Derniers Articles

    Le sexe au 1er rendez-vous : oui ou non ?

    Coucher dès le premier soir reste la sempiternelle source d’interrogations dans la tête des hommes, mais surtout des femmes. Dans une société reléguée au rang de jungle sensuelle où les désirs se déploient, il est difficile de contenir ses envies. Pourtant, cette fameuse question demeure ! Mais d’où vient ce dilemme ? Quelles sont les répercussions de l’acquiescement ou du refus au sexe immédiat sur la gent masculine et féminine ? Pourquoi dire oui ou non ? La réponse en 5 baisers langoureux !

     


    Une question qui donne chaud

     

    Le sexe dès le premier soir est probablement le sujet le plus courant sur les relations sexuelles. Mais pouvons-nous vraiment contextualiser cette problématique ? Depuis des siècles, les mœurs sexuelles évoluent. Certains appréhendent la question avec un stress intense, d’autres l’envisagent avec légèreté, tandis que d’autres encore préfèrent ne pas y penser jusqu’au moment de se lancer. Coucher dès le premier soir est souvent catalogué comme une attitude permanente. On croit lire en la personne comme dans un livre ouvert par son comportement face à cette situation. Pourtant, certaines personnes acceptent d’aller au lit dès le premier rendez-vous avec une tierce personne, tandis qu’elles n’accepteront pas de le faire avec une autre. Question de feeling ? Oui ! Mais cela pourrait aussi venir de traditions culturelles ou même religieuses. Finalement, il est difficile de généraliser sur la question.

     


    Ce que pensent les hommes

     

    Comme souvent dans le domaine du sexe, les hommes sont très ouverts sur la question. La pression liée à la séduction les exhorte à beaucoup de prudence vis-à-vis de leur rencard. Or, le désir doit être exprimé, et celui qui n’assume pas son attirance repartira la queue entre les jambes. Dans une large majorité, il n’est pas illégitime d’affirmer que les hommes acceptent volontiers d’aller sous la couette dès le premier soir. Encore faut-il que la personne lui plaise !

    Cet acquiescement facilité se justifie par sa nature active. L’homme est fait pour conquérir et le sexe dès le premier soir est culturellement ancré en lui comme une étape savoureuse. Pourtant, certains hommes préféreront prendre leur temps et ne manifesteront aucune déception face au désistement de leur partenaire. Une certaine impatience ou un désappointement profond hantent l’esprit de ceux qui préfèrent la spontanéité des femmes à leurs manies calculées. Contrairement à la pensée commune, un homme bien n’aura pas moins de respect pour une femme qui l’invite dans son lit après le premier verre.


    Ce que pensent les femmes

     

    Sans surprises, les femmes sont au cœur du sujet et en totale contradiction avec les hommes. Le sexe dès le premier soir est pensé comme une étape sulfureuse qui nuit à leur image. Il faut prendre du recul sur cette idéologie. En effet, une grande partie de cette mouvance viendrait de la volonté des femmes de masquer leurs envies sexuelles jugées indécentes au détriment de leur liberté d’agir. La gent féminine se préoccupe énormément de son image et de ce qu’elle reflète, non seulement vis-à-vis des hommes mais aussi vis-à-vis de leurs consœurs. Certaines vous diront qu’elles ne couchent pas dès le premier soir pour finalement le faire. Malheureusement, les préjugés perdurent de nos jours. Un homme qui le fait sera targué de “beau gosse”, de “bel étalon”, etc., tandis qu’une femme qui le fait sera désignée par des termes bien moins élogieux.

    Heureusement, les mentalités se profilent différemment aux quatre coins du globe ! Le Brésil et les pays scandinaves sont des exemples où les femmes libérées et sensuelles sont appréciées. D’autres pays comme l’Italie restent dans un carcan traditionnel basé sur la romance, voire sur un schéma réglé comme une horloge comme les États-Unis avec la fameuse règle des “3 dates”. En soi, la décision revient finalement toujours à ces demoiselles, tout comme la pression qui l’accompagne. Le choix doit alors être naturel au lieu d’être indéfiniment analysé.


    Les raisons de le faire

     

    Pourquoi faudrait-il aller sous la couette dès le premier soir ? Il ne sera ici pas question de juger ou de donner des conseils pour y parvenir, mais bien de justifier la raison qui pousse à le faire. Dire oui dès le premier soir implique beaucoup de choses :

     

     

    Aller au bout de son envie

    Cela n’a pas à se justifier, mais il arrive un moment où le désir prend le pas sur tout le reste. Avec le consentement d’autrui, il n’est rien de plus jouissif que d’assumer ses désirs et les partager avec quelqu’un d’autre.

    Passer un bon moment

    Le sexe décomplexé ne devrait plus être une source de rétention. En adéquation avec vos envies et ceux de votre partenaire, vous pouvez tout à fait laisser carte blanche au cours naturel des choses. L’humain a la chance de s’accoupler aussi pour le plaisir. Pourquoi s’en priver ?

    Explorer l’autre

    Au-delà de ce jeu de mots facile, il faut y voir une volonté d’approfondir une éventuelle relation. La vie est courte, et certaines personnes refusent de perdre du temps. Le sexe est concret, il permet d’intellectualiser une connexion par le corps. On finit par découvrir l’autre d’abord par ce que nous voyons, ce qui peut nous faire gagner du temps pour la suite.

     

    Petite astuce : Vous hésitez au moment crucial ? Inutile de forcer. Une nuit avec soi-même porte conseil !

     


    Les raisons de ne pas le faire

     

    Quand c’est non, il n’y a pas moyen. On ne peut se forcer si le feeling ne passe pas. Les raisons de refuser de faire des galipettes le premier soir sont multiples et parfois complexes :

     

     

    Une mauvaise sensation

    Cela arrive souvent ! Vous rencontrez enfin la personne et vous vous rendez compte que le courant ne passe pas. Les vagues de chaleur attendues sont finalement des bourrasques gelées. L’honnêteté prime alors sur le reste. S’enfuir lâchement ou le faire pour ensuite déguerpir sont des démarches à proscrire.

    Respecter sa volonté

    La pression du sexe amène à des décisions incohérentes. Bien souvent, la virginité en est la matrice, ou bien une rupture douloureuse, ou encore une conviction religieuse. Nous voulons passer une étape ou tourner la page. Le faire pour de mauvaises raisons entraîne des regrets douloureux.

    Prolonger la séduction

    Dire non la première fois ne veut pas dire jamais si la relation se prolonge ! Hommes comme femmes adorent le jeu du chat et de la souris. Cette pratique ancestrale vantée dans les histoires romantiques attise la flamme et rend le moment fatidique encore plus savoureux. Toutefois, il est bon de veiller à ne pas refroidir sa cible à force de trop s’éloigner ! Ce “faux refus” est considéré comme le rite de passage idéal pour les futurs couples qui veulent du sérieux.

     

    Oui ou non ? Telle est la question. Adéquation avec soi-même et respect de la volonté d’autrui sont des valeurs qui vous serviront pour faire votre choix.

    A lire aussi :

    COMMENT TROUVER UNE RENCONTRE D’UN SOIR ?

    DOIS-JE COUCHER AVEC LUI DÈS LE PREMIER SOIR?


    Le sexe au 1er rendez-vous : oui ou non ? - conseils, celibataires -  - top10rencontres.fr

    à ne pas rater